Le réseau Cezam :

Des associations Inter-CE
43 villes et 16 régions
30 ans d’expérience
500 élus administrateurs
6 000
collectifs adhérents
1 million
de bénéficiaires


Actualités

"Comment notre CE travaille en commission"

Témoignage de CE - Juin 2017

jeanmarcguycouleurs.jpeg

Actuel CE, en partenariat avec le Réseau Cezam, poursuit sa série d'articles sur les initiatives de CE partout en France. Aujourd'hui : le CE de Renault Trucks à Bourg-en-Bresse (Ain).

Ce comité d'un grand établissement (1 400 salariés) comprend des commissions très diverses et actives (vacances, enfants, entraide, etc.) dont les activités sont rappelées par SMS aux salariés qui le souhaitent.
Interview du secrétaire du CE, Jean-Marc Guy.

Depuis combien de temps êtes-vous secrétaire du CE de Renault Trucks à Bourg-En-Bresse ?
"Je suis secrétaire du CE depuis 2015 mais je l'avais déjà été entre 2008 et 2010, et j'ai été aussi trésorier de l'instance. Je fais partie de la CFDT. Je suis ouvrier, retoucheur en bout de ligne dans l'usine où nous fabriquons 136 véhicules par jour, contre 250 il y a quelques années, mais je suis détaché à plein temps pour le comité d'entreprise.
Notre CE a trois salariés dont l'un travaille sur la comptabilité et les deux autres sur les activités proposées (nous avons permanence de 9h à 10h et une permanence de 11H45 à 13h30), un salarié étant en contact avec le réseau Cezam pour la billetterie et les spectacles.
Notre CE a d'ailleurs participé à la création de l'interCE en 1983, l'idée était de mutualiser pour permettre à des petits CE de proposer eux aussi des sorties (lire notre encadré). Je suis d'ailleurs toujours administrateur de Cezam mais c'est vrai qu'en dehors du conseil d'administration de l'InterCE, il est difficile d'avoir du temps pour débattre entre élus de différents CE".

Quelle est l'identité ou la culture de votre comité d'entreprise ?

"Nous sommes à Bourg-en-Bresse, une ville de 50 000 habitants, et c'est assez rural par ici. Beaucoup de salariés ont une maison et un jardin, nous sommes donc très sollicités pour la location de matériel de bricolage, mais l'activité se passe bien : nous avons bien spécifié dans le règlement que le matériel devait nous revenir en bon état.

Cela dit, les mentalités ont changé ces dernières années. La moyenne d'âge de l'usine s'est rajeunie (autour de 47 ans) et l'entreprise est passée de 1 800 salariés en 2012 à 1 400 aujourd'hui, dont 1 000 ouvriers, 380 Etam et 40 cadres. Cette baisse d'effectifs représente 140 000 € de dotations en moins pour le CE, il a fallu s'adapter mais nous avons toujours 2 200 inscriptions par an pour nos activités. Sinon, on peut dire que l'entreprise va mieux : nous allons avoir 50 recrutements cette année. Certes, ça ne fera qu'à peine compenser le fort turn over que nous avons, avec des ruptures conventionnelles et des démissions, mais une telle annonce d'embauches, ça n'était plus arrivé depuis 2007-2008".


>> Retrouvez l'intégralité de l'interview en cliquant ici.
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Scoopeo partager sur Technorati partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives