Le réseau Cezam :

Des associations Inter-CE
43 villes et 16 régions
30 ans d’expérience
500 élus administrateurs
6 000
collectifs adhérents
1 million
de bénéficiaires


Actualités

"Comment notre CE cherche à garder des valeurs sociales"

Témoignage de CE - Septembre 2017

isabelleschmitt2.jpeg

Actuel CE, en partenariat avec le Réseau Cezam, poursuit sa série d'articles sur les initiatives de CE partout en France. Aujourd'hui : le CE de BASF-BCS à Pulnoy, près de Nancy.

Un CE qui organise des voyages, incite les salariés à la lecture, fait travailler une association d'insertion. Interview de la trésorière Isabelle Schmitt, longtemps secrétaire du CE.

BASF est un grand groupe. Votre CE représente-t-il beaucoup de salariés ?
"Nous appartenons à BASF-BCS (*) et notre CE comporte 3 établissements, l'un à Pulnoy près de Nancy (environ 140 personnes), l'un à Lyon (40 personnes), le dernier à Levallois (une dizaine de personnes). Notre CE dispose d'un budget de 160 000 € pour la partie activités sociales et culturelles et d'environ 40 000 € pour le fonctionnement.

Quel est le climat social dans l'entreprise ?
Il reste marqué par le PSE qui a réduit la moitié de l'effectif lyonnais, il y a un an, même s'il y a eu des reclassements. Malgré tout, nous sommes dans une situation sociale appréciable, par exemple du point de vue salarial, nous l'avons bien vu quand certains de nos collègues se sont retrouvés sur le marché du travail. Au plan local, le dialogue social est réel dans l'entreprise. Mais nous supportons aussi les conséquences de décisions qui tombent d'en haut, de l'Allemagne.

Quelle est la politique du CE en matière d'activités sociales et culturelles ?
Nous cherchons toujours à mettre en avant des valeurs sociales et des prestataires locaux. Nous sommes adhérents du réseau Cezam depuis quinze ans, un réseau où je me suis impliquée comme administratrice. Nous passons par Cezam pour nos activités comme la billetterie, afin de favoriser des acteurs locaux (parcs d'attraction, parcs animaliers par exemple) plutôt que des grands groupes de billetterie. Nous subventionnons la place de cinéma : le CE paie 2,5 € par place, celle-ci ne revenant que 4 à 5 € au salarié. Nous organisons une fête de Noël qui a rassemblé l'an dernier 80 personnes à Pulnoy et 40 à Lyon, où nous l'organisions pour la première fois. Il y avait une représentation de théâtre pour les enfants, suivie d'un goûter et d'une animation avec des jeux de bois, de construction, du maquillage, etc.

Nous participons également au prix littéraire du réseau Cezam. Notre CE achète trois jeux des livres en lice afin d'inciter les salariés à les lire, c'est un budget d'environ 500 €, assez modeste car de plus nous revendons ensuite les livres aux salariés intéressés. Nous avons eu 30 lecteurs sur Pulnoy. Cela ne paraît pas extraordinaire mais cette activité incite les salariés à échanger entre eux, à parler d'autre chose que du travail, à nouer des contacts, cela favorise les relations.

Nous organisons aussi un grand voyage tous les deux ans. Cette année, 70 personnes des 3 sites sont parties 8 jours au Canada, il y a deux ans, c'était New York, car la commission voyages veut des voyages qui sortent de l'ordinaire. Notre CE organise aussi des soirées, comme des escape game, des jeux en salle avec enigmes, une nouveauté qui marche bien auprès des salariés. Enfin, à l'initiative de notre commission soirée, nous avons aussi une soirée oenologie animée par un caviste de  la région. C'est une activité très prisée, mais la taille des groupes est limitée.

[...]

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview en cliquant ici. <<

enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious partager sur Scoopeo partager sur Technorati partager sur Digg partager sur Google partager sur Myspace partager sur Yahoo!

Afficher toute la rubrique


©2013-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives